De quoi dépend votre bonheur ?


Non classé / mardi, mai 22nd, 2018

The Atlantic, à la fin d’un article sur le lien entre richesse eemoji heureuxt bonheur, conclut :

« Le bonheur est un gâteau aux mille et une recettes. »

J’adore cette phrase, car elle montre qu’il n’y a pas de recette valable pour tout le monde et elle écarte ainsi tous les charlatans qui tentent de vous vendre la recette miracle.

Aucune personne n’a la vérité par rapport à ce sujet, il serait vain de trouver une recette universelle puisqu’on est tous différents, mais laissez-moi cependant vous donner les meilleurs ingrédients, qui vous permettront de faire les meilleurs gâteaux. 😉

Certaines personnes se trompent en pensant que le bonheur dépend de ce qu’elles ont, comme l’argent, etc. On peut le voir avec certaines stars, qui sont pleines d’argent, mais aussi pleines de problèmes mentaux et qui n’ont donc pas l’air très heureuses.

D’autres au contraire, pensent que c’est juste en faisant ce qu’ils aiment le plus qu’ils auront le bonheur, elles ont aussi tort. En effet, faire votre passion, mais n’avoir aucun revenu, ne pas pouvoir offrir une vie stable à ses enfants peut empêcher le bonheur. Comme le dit l’écrivain et diplomate québécois Jean-François Somain « L’argent n’a pas d’importance, mais le manque d’argent, oui ».

D’autre encore pensent que le bonheur provient de ce qu’ils sont, s’ils sont conformes à leurs valeurs, par exemple : authentique, serviable, aimant, etc. Ces dernières ont aussi tort que les deux premières. Vous aurez beau être la plus serviable des personnes, mais si vous n’aimez pas ce que vous faites comme travail, par exemple, vous ne serez pas heureux.

Là, vous me direz peut-être que la solution n’existe pas, que c’est impossible d’être heureux si on ne peut compter sur rien !

En faite, si vous êtes un minimum perspicace, vous aurez remarqué que notre bonheur dépend de ce que nous sommes, de ce que nous faisons et de ce que nous avons. Comme on dit, il ne faut pas mettre tous ses œufs dans le même panier. S’il vous plaît, ne misez pas tout sur l’être, ou sur le faire, ou encore sur l’avoir. Misez sur les trois en même temps et développez-vous dans les trois. C’est en faisant cela que vous allez vraiment vous épanouir. Les domaines sont liés entre eux, quand vous évoluerez dans un domaine vous allez surement évoluer dans les autres, mais ce n’est automatique donc c’est bien de faire un travail dans chaque domaine, ça vous donne plus de maîtrise sur votre bonheur. S’il arrive quelque chose de dramatique dans un des domaines, vous pouvez toujours vous appuyer sur les autres pour rebondir. Par exemple, si vous faisiez le travail de vos rêves, mais que du jour au lendemain, on vous licencie, vous pourriez rebondir si vous aviez fait un travail sur l’être et en particulier sur votre optimisme ou encore si vous aviez fait un travail sur l’avoir, qui vous permis d’épargner suffisamment d’argent pour vous laissez le temps de rebondir.

Avant de développer quoi que ce soit, savez-vous quelle personne êtes-vous ? Quelles choses faites-vous ? Qu’avez-vous dans votre vie ? Si ce n’est pas clair, vous pouvez remplir ce tableau (pour un maximum de vérité, faites-le avec des amis qui vous connaissent bien) :

Je suis :

Je fais :

J’ai

Actuellement,

1 :

2 :

3 :

4 :

5 :

6 :

7 :

8 :

9 :

10 :

1 :

2 :

3 :

4 :

5 :

6 :

7 :

8 :

9 :

10 :

1 :

2 :

3 :

4 :

5 :

6 :

7 :

8 :

9 :

10 :

Maintenant que c’est fait, questionnez-vous sur ce que vous souhaiteriez être, faire & avoir ? Quels sont vos rêves, vos idées ? Qu’est-ce qui, selon vous, et pas selon votre entourage ou selon la société, vous rendrait heureux ?

À nouveau, vous pouvez remplir le tableau suivant (cette fois-ci, sans aide) :

D’être

De faire

D’avoir

Mes meilleures chances d’être heureux sont :

1 :

2 :

3 :

4 :

5 :

6 :

7 :

8 :

9 :

10 :

1 :

2 :

3 :

4 :

5 :

6 :

7 :

8 :

9 :

10 :

1 :

2 :

3 :

4 :

5 :

6 :

7 :

8 :

9 :

10 :

Ensuite, classez par ordre d’importance. Si vous ne pouviez être qu’une chose, que seriez-vous ? Si vous ne pouviez faire qu’une chose dans toute votre vie, laquelle choisiriez-vous ? Et enfin, si vous ne pouviez posséder qu’une seule chose, laquelle choisiriez-vous, et pourquoi ? Après ça, quelle est la seconde chose que vous choisiriez, si jamais vous avez que deux possibilités ? Etc. Jusqu’à ce que vous obtenez votre classement sur dix.

Vous pourrez constater un décalage entre ce que vous êtes, faite et avez actuellement, et sur ce qui vont rendrait pleinement heureux. Ne paniquez pas, au contraire c’est une bonne nouvelle, car il y a beaucoup de nouvelles expériences en perspective pour vous.

S’il n’y a aucun décalage, super, mais vous n’avez rien à faire ici, vous devez déjà être pleinement heureux & épanouie et je vous en félicite, n’hésitez pas à partager vos conseils en commentaire ;). Pour les autres, partagez vos N° 1 dans chaque domaine. 🙂

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.